menu
menu

aménagements cyclables / France / infrastructures cyclables / mobilité urbaine / Pays-Bas / vélo

Une perspective néerlandaise: qu’apporte-t-elle au vélotafeur-euse français(e) ?

L’objectif que se donne Mobycon est de contribuer à la conception des prochaines générations d’infrastructures cyclables en France. Dans le cadre de notre recherche de partenaires et d’opportunités en France, notre équipe spécialisée se penche sur l’évolution rapide des perspectives du vélo.

Version anglaise

Pour les millions de téléspectateurs qui suivent chaque année le Tour de France, la France pourrait déjà paraître comme un pays où la pratique du vélo n’est plus à encourager. Cependant à l’échelle locale, les aménagements cyclables n’ont pas encore trouvé leur place dans les belles villes françaises et le vélo peine encore à s’imposer comme une alternative partagée par la majorité, notamment face à la voiture personnelle.

Source: Melissa and Chris Bruntlett

Et pourtant, jusqu’à tout récemment, les villes de France ne facilitaient pas l’usage du vélo cargo, que ce soit pour transporter des colis ou des enfants – une pratique largement répandue dans certains pays voisins.  Les groupes de collégiens pédalant ensemble jusqu’à l’école se font rarissimes. Malgré le climat méditerranéen, on ne voit que peu de Marseillais rentrant du marché avec un panier de vélo rempli. Même si les vélos à assistance électrique (VAE) font depuis plusieurs années leur apparition dans le paysage urbain et rural français, très peu de personnes à mobilité réduite ont la liberté de se déplacer à Lyon dans des vélos adaptés.

Cependant, les choses changent progressivement depuis plusieurs années voire décennies, à Paris et dans les grandes villes françaises. Certes, elles présentent des avancements et des vitesses de transition bien différentes en termes d’infrastructure cyclable et d’usage du vélo dans les déplacements quotidiens.

Paris a réaffirmé la capacité des villes denses à rendre la pratique du vélo plus simple, sûre et intuitive. Ces dernières années, les décennies de travail de fond et d’activisme pour le vélo ont rencontré un appétit pour le changement et le risque politique pour produire des évolutions importantes à l’échelle de l’agglomération. Plus globalement, de plus en plus de villes françaises toutes tailles confondues décident de suivre l’exemple cyclable de Strasbourg, ou même de Grenoble et Montpellier et s’intéressent aux  pratiques cyclables des voisins européens, en particulier des Pays-Bas.

La France est donc en train de suivre une transition, accompagnée d’un fort soutien populaire, d’une génération ambitieuse de dirigeants civiques et d’un consensus sur le fait que la mobilité urbaine de demain se devra d’être plus verte, calme, vivante et plus solidaire.

Mais quel rôle pouvons nous avoir en tant que bureau d’étude et de conseil néerlandais, spécialisé en mobilité active ?

Source: Melissa and Chris Bruntlett

À Mobycon, nous avons assisté avec un enthousiasme grandissant à l’engouement récent pour le vélo dans le reste de l’Europe, allant des campus universitaires aux symboles de l’automobilité, comme les Champs Elysées ou l’Embankment de Londres. Aux Pays-Bas, cette transition s’est faite progressivement durant plusieurs décennies et nous savons que les villes d’Europe et de France doivent réussir leur transition bien plus rapidement. Nous souhaitons donc mettre à contribution notre expertise dans la culture cyclable pour concevoir la nouvelle génération d’infrastructures cyclables françaises.

Dans certaines communes, il s’agit de créer les premiers aménagements cyclables, adaptés à tous les âges, toutes les conditions physiques et toutes les pratiques du vélo : déplacements domicile-travail, scolaire, de loisir, pour faire les courses ou encore pour le tourisme. Les décennies d’expériences néerlandaises dans le développement d’un environnement cyclable optimal nous permettront de vous proposer des aménagements sur-mesure et adaptés aux spécificités locales. Nous sommes particulièrement réputés pour réaliser des infrastructures directes, lisibles, confortables, cohérentes et accessibles. (les pilliers du CROW, normes du design néerlandais).

Pour d’autres territoires où les infrastructures en îlots sont mal connectées, notre défi est de créer un maillage cyclable continu et cohérent, pour convaincre les habitants à une pratique quotidienne du vélo. Notre perspective néerlandaise est ici utile pour identifier les projets catalyseurs et garantir leur intégration optimale dans le tissu urbain.

Au travers des projets que nous avons pu réaliser en France et auprès des acteurs de la mobilité avec lesquels nous avons collaboré, nous avons identifié une difficulté récurrente : faire s’accorder une vision défendue par les militants du cyclisme avec une politique d’aménagement réaliste, décidée à plusieurs échelles administratives. Si nous savons comment ces difficultés ont été surmontées aux Pays-Bas, notre expérience internationale nous permet également de tirer le meilleur des pratiques et aménagements pour proposer un projet sur mesure. Il répondra à notre objectif de concilier les exigences politiques et citoyennes d’un réseau cyclable structuré et de haute qualité.

Notre philosophie n’est pas d’appliquer simplement les pratiques néerlandaises aux villes françaises, connues pour leur diversité.

Notre longue expérience et notre large porte-feuille de références aux Etats-Unis, au Canada, en Allemagne, au Royaume-Uni et ailleurs en Europe a prouvé que nous savons exporter et surtout adapter notre culture de la mobilité. Tout comme les autres infrastructures, les meilleurs aménagements cyclables présentent des constantes qui les rendent acceuillantes,  inclusives… et finalement irrésistibles. Par exemple, les designs larges autorisant une marge de manœuvre en cas d’incident, ou la suggestion d’une vitesse de circulation par le mobilier urbain plutôt que par les règles de circulations relativement respectées sont des principes du concept Sustainable Safety sur lesquels nous nous appuyons pour concevoir des infrastructures lisibles, prédictibles et agréables à utiliser.

À l’image de l’expertise cyclable néerlandaise qui s’est construite pendant plus d’un demi-siècle et à l’épreuve quotidienne de millions de personnes, ces principes et les concepts qui en émergent sont constamment affinés, au travers des retours d’expérience de projets internationaux.  Nous avons donc une expérience de compréhension et de prédictibilité des besoins et souhaits des usagers dans leur diversité. Ces connaissances concrètes, son expérience opérationnelle et sa capacité d’adaptabilité sont donc les piliers de ce que Mobycon souhaite apporter aux projets et collaborateurs français.

Envie de travailler et d’échanger avec nous ? N’hésitez pas à contacter Stephen Kurz, conseiller en mobilité (s.kurz@mobycon.nl) ou Brett Petzer, urbaniste-architecte,  (b.petzer@mobycon.nl), en Français ou en Anglais.

Brett Petzer

‘La répartition de l’espace public est un reflet des véritables priorités d’une ville. Je me bats pour rééquilibrer les processus et les mécanismes qui allouent cette ressource limitée et précieuse entre les piétons, les usagers du fauteuil roulant, les cyclistes et les automobilistes, entre autres. 

Conseiller en vélomobilité
b.petzer@mobycon.nl
+31 (0)15 214 78 99